SAINTE-MARIE-AUX-CHÊNES Le basket en culottes très courtes

On dit que les basketteurs sont très grands. A Sainte-Marie-aux-Chênes, on en trouve qui ne sont pas plus hauts que trois pommes.




















Le plus jeune baby, Raphaël, 2 ans et demi, du club de Valleroy reçoit son ballon. Photo RL
A l’école de mini-basket labellisée de l’ASP basket, d’habitude en début de saison, à l’inscription, un ballon était traditionnellement offert par le club à
 tous ces jeunes nouveaux licenciés ainsi qu’à ceux passant de baby à mini-poussin car la taille est plus grande.
Pour cette nouvelle saison, au gymnase Berthelot, une première remise officielle de ballons vient de se dérouler pour les jeunes Quercussiens et ceux
 de l’école de Valleroy en présence de Canonniers de l’Union Sainte-Marie – Metz et des parents.

C’est ainsi que tour à tour, les joueurs de l’Union, Noor Chamassi, Matthieu Robin, Arthur Zucolini et Momedi Diawara ont remis un ballon dédicacé à
 huit babys dont deux de Valleroy, et un de taille 5 à 23 jeunes de Sainte-Marie et 7 de Valleroy.
Pour Pascale Maséiro, responsable de l’école de mini-basket de Sainte-Marie « C’est un outil de travail pour pratiquer le basket et aux entraînements.
 »
Pourquoi avez-vous associé le club de Valleroy à cette petite cérémonie ?

Albert Nardozi, président de l’ASP basket de répondre « Des entraînements ont lieu plusieurs fois par an en commun entre les jeunes. Ce club est notre
 voisin et ami. Notre coopération avec lui est très positive permettant beaucoup de synergie en créant des effets qu’aucun d’entre nous n’aurait pu
 obtenir en agissant, isolément. »

L’effectif à l’école du mini-basket est-il en progression ?

« Nous sommes heureux car au fil des ans, on constate une augmentation de petits licenciés. L’école de mini-basket, réservoir des catégories
 supérieures est, donc, l’avenir du club. Nous veillons à cet effet, à toujours proposer un encadrement de qualité. »

Une simple garderie, au niveau des parents ?

« Non, bon nombre de parents expriment le désir de s’investir au sein de notre club. C’est formidable. Ils sont les bienvenus car pour moi, le club de
 basket est une grande famille. »

Vous possédez le label départemental école de mini-basket, depuis plusieurs années, à quand le niveau supérieur ?

« Nous allons présenter prochainement notre dossier car notre objectif semble atteint pour obtenir le label fédéral. 


 

Championnat de Moselle Poussins 04/2014

"Les phases finales du championnat de Moselle poussins honneur ont finalement réuni trois équipes : Sainte-Marie-aux-Chênes, l’ASPTT Metz et les jeunes pousses du NBC Sarrebourg. Tout a bien commencé pour les protégés de Tom Limouzin qui se sont imposés largement face aux Messins (45-18). Ces derniers ont perdu également contre Sainte-Marie-aux-Chênes (22-12). Le dernier match s’est avéré décisif. Malheureusement, les jeunes Sarrebourgeois sont tombés sur plus fort qu’eux, notamment sur le plan physique. La défaite était inéluctable : 21-31 au terme d’un match engagé et intense. Avec de surcroît une superbe ambiance dans la salle ! »
 

© 2010 ASP Basket - Sainte Marie Aux Chênes

Sainte-Marie-aux-Chênes A l’école du mini-basket labellisée

L’ASP basket, labellisée école française de mini-basket au niveau départemental, s’efforce d’obtenir le label fédéral, gage de qualité au sein du club. Apprendre à jouer, apprendre à gérer, apprendre à vivre.

 publié le 29/11/2012 à 05:00

 

L’ASP basket, labellisée école française de mini-basket au niveau départemental, s’efforce d’obtenir le label fédéral, gage de qualité au sein du club. Apprendre à jouer, apprendre à gérer, apprendre à vivre.

Le mini-basket, c’est du vrai basket mais pour les plus petits âgés de 3 à 10 ans. Il s’adresse donc aux babys, mini-poussins et mini-poussines, poussins et poussines. Sur un terrain raccourci, les panneaux plus bas et les ballons plus petits et donc plus légers.

Le temps de jeu comprend 4 périodes de 6 minutes avec intervalles d’une minute et pause de 5 minutes à la mi-temps. Le règlement est émis avec plus de largesse sur les fautes et les violations.

Un travail remarquable, La particularité de ce club est que les entraîneurs sont bénévoles.

Pascale Jean, Evelyne Ominetti et Carole Muckli éduquent à cette discipline les babys U7, les mercredis de 13 h 30 à 14 h 30 et samedis de 10 h 30 à 11 h 30. Daniel Righetti a en charge les mini-poussins U8-U9, les mercredis de 10 h 30 à 12 h et samedis de 11 h à 12 h 30.

Mickael Lemoine dirige les poussins U10-11, les lundis de 17 h 30 à 19 h 15, mercredis et samedis de 9 h à 10 h 30.

Samba Goribé, titulaire du BE1 et joueur de l’Union Sainte-Marie-Metz, seul salarié au club, intervient sur toutes les catégories. Il accompagne, ainsi, les coaches et dispense un programme technique de qualité, afin que tous progressent.

Pour Pascale Masiero, responsable de cette école : « le nombre de jeunes licenciés progresse. Toute la saison, semaine après semaine, les entraîneurs assurent un travail remarquable en alliant le plaisir de former nos basketteurs en herbe et la joie d’apprendre. Les résultats sont très honorables. Merci pour le travail accompli. Petit rappel, les inscriptions sont prises tout au long de l’année. »

Le principe : Tous proposent des séances formatrices sous une forme ludique. C’est au coach qu’incombe le devoir de créer une ambiance joyeuse qui n’exclue pas le travail. L’équipe est une petite famille qu’il faut couver sans pour autant bêtifier.

Souvent un fossé d’écart peut se creusait entre les petits et les plus forts physiquement et techniquement. Delà naît la compétition.

Pour Albert Nardozi, le président de l‘ASP basket : « à charge pour nos entraîneurs de régler quelques disputes entre enfants et peut-être des paroles déplaisantes de quelques parents, lors de défaites, d’autres plus honorables et des succès glorieux. On ne peut se contenter des entraînements : le sport d’équipe demande la compétition. Il y aura les bavardages pendant les déplacements, les pleurs après les chutes et les rires pendant les goûters : c’est encore le sport. Nos jeunes sont l’avenir du club, un véritable potentiel pour des saisons. »